Utiliser le filtre polarisant pour réveiller et sublimer vos photos de paysage et voyage!

Comment donner du punch à vos photos de paysage, nature ou voyage? Avec un filtre polarisant. Ce n’est pas non plus la solution miracle mais cela peut faire la différence entre une photo terne et une photo réussie.

Qu’est-ce qu’un filtre polarisant?

Un filtre est un accessoire qui se visse à l’avant de l’objectif. Il en existe toute une gamme, les filtres UV, les filtres neutres, les filtres colorées, des filtres dégradés, etc. et, enfin les polarisants. Si on peut se passer d’un certain nombre de ces filtres, le filtre polarisant, en revanche, s’avère indispensable, essentiel, obligatoire! Mais pas toujours…

Le filtre polarisant permet en quelques sorte de faire le tri dans les ondes lumineuses et ainsi d’améliorer le rendu des photos. On distingue 2 types de filtre polarisant, le circulaire et le linéaire. On oublie le linéaire qui n’a pour lui que des inconvénients: il peut empêcher le fonctionnement de l’autofocus et perturber le calcul de l’exposition.

Le filtre polarisant circulaire est composé de 2 parties. La première est fixée sur l’objectif et ne bouge pas. La seconde est vissée sur la première partie: c’est cette partie que l’on fait tourner autour de l’objectif, ce qui fait varier la façon dont la lumière arrive sur l’objectif. Vous pouvez observer les variations du rendu directement dans le viseur.

Filtre polarisant pour paysage nature et montagne, voyage

Un filtre polarisant pour protéger la lentille de l’objectif

Comme tous les filtres, le filtre polarisant sert à protéger la lentille de l’objectif qu’il ne faut jamais, jamais, jamais laisser toute nue. Si vous faites tomber l’objectif, c’est le filtre qui sera peut-être éraflé ou qui aura explosé, mais pas l’objectif un tantinet plus cher que l’objectif.

Le filtre protège aussi de la poussière qui peut aussi rayer l’objectif ou encore des intempéries, surtout en voyage. Bref, sortez-le couvert!

 

Un filtre polarisant pour saturer les couleurs des photos de voyage et paysage

Le filtre polarisant sert aussi à améliorer le rendu des photos de voyage et paysage. Imaginez un ciel un peu voilé qui atténue tout le contraste de votre scène et la rend terne. Le polarisant est là pour vous sauver la mise. On tourne le filtre et aussitôt, on peut voir dans le viseur, le bleu du ciel s’accentuer, les nuages blanc mieux ressortir et le vert des prairies devenir plus vert. C’est l’effet polarisant! Les couleurs de votre paysage sont révélées et même réveillées! La preuve en photo ci-dessous:

filtre-polarisant-pour-photo-voyages,-nature-et-paysage-conseil-utilisation du filtre polarisant

     Cependant, face à un ciel blanc, le filtre polarisant ne fera pas de miracle. Impossible d’accentuer du blanc. En revanche, il existe un autre filtre dégradé densité neutre, qui peut sauver votre image,  j’aurai l’occasion d’en reparler.

    Je disais plus haut que le filtre polarisant pour sublimer vos photos de paysages et de voyage étaient obligatoires… mais pas toujours. En effet, ce n’est pas qu’une boutade! Si vous utilisez le filtre polarisant alors que le ciel est déjà très bleu, vous aurez au final une image avec un ciel bleu marine presque noir qui ne sera plus très naturel. Il vaut mieux alors tourner le filtre de manière à ce que le ciel ne soit pas trop obscurci dans le viseur.

    >On peut aussi se retrouver avec un ciel qui est bleu foncé d’un côté et bleu clair sur l’autre partie. La saturation du ciel n’est pas uniforme, ce qui n’est pas très esthétique et pas très naturel non plus. Cette différence de ton est due à votre position par rapport au soleil. En effet, pour que le filtre polarisant soit efficace et renvoie un ciel avec une couleur uniforme, l’angle de prise de vue de l’appareil photo doit faire un angle de 90° par rapport au soleil. En clair, lorsque vous prenez une photo, le soleil doit se trouver sur votre droite ou votre gauche.

 

Le filtre polarisant pour supprimer les reflets

L’autre intérêt du filtre polarisant, c’est de supprimer les reflets qui proviennent des surfaces réfléchissantes. On verra plus nettement ce qui se passe au fond de l’eau grâce au filtre polarisant sauf si vous voulez justement que l’on ne le voit pas. Dans ce cas, il faut jouer sur le filtre pour obtenir l’effet escompté. Autre exemple, vous voulez photographier cette belle cascade mais les reflets sur les rochers nuisent au rendu final de la photo: on tourne le filtre pour éliminer ces reflets indésirables. Dernier exemple, vous voulez photographier ce poisson qui se dandine sous vos yeux dans son bassin. Grâce au filtre polarisant, vous pouvez éviter les reflets gênants de la vitre du bassin.

 

Quel filtre polarisant circulaire faut-il choisir?

Pour trouver le filtre polarisant correspond à son objectif ou son zoom, il faut prendre en compte son diamètre qui est indiqué en millimètre sur le bord de l’objectif ou zoom. Si vous avez un doute, il suffit de regarder sur le site du fabricant de votre objectif ou zoom.

Quelle marque prendre? Pas n’importe quoi: il vaut mieux ne pas lésiner sur la qualité et éviter les sous-marques ou absence de marque. Tout ce qui s’interpose entre la lentille et le sujet est susceptible de dégrader l’image si c’est de mauvaise qualité.

Les marques qui font référence sont:

Hoya

B&W

Rodenstock

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*

#branding .description { margin-top: -5px; display: none; }